DSC09820Nous profitons de la voiture de Gastón pour emprunter la route menant à  Santiago.DSC09882 L’objectif n’est pas de se rendre jusqu’à la capitale chilienne mais de s’arrêter juste avant la frontière, au Puente del Inca, décrit comme l’une des merveilles naturelles du pays.

Le trajet est tout simplement sublime. La Cordillère des Andes enneigée s’élève, majestueuse, devant nous et les paysages qui se succèdent sont d’une beauté époustouflante. Au blanc de la DSC09888neige se mêle des tons ocre, rouge et jaune, liés aux formations géologiques de la chaîne de montagne.P7180183

Nous voici au Pont de l’Inca dont la description de révèle tout à fait justifiée. Le site est petit mais spectaculaire. Enjambant le Río de las Cuevas, l’arche supporte un nombre incroyable de stalactites, et sa couleur orange est surprenante. Les dépôts minéraux des eaux chaudes sulfureuses en font un petit bijou géologique.

Nous flânons autour des stands, couverts de pierres en apparence quelconques, mais dotées selon les vendeurs de vertus curatives ou anti mauvais-esprit. Personnellement, je n'ai pas testé la véracité de ces cailloux miraculeux...

P7180200Pause-déjeuner avant de repartir vers Mendoza. Nous nous arrêtons en chemin à P7180203Potrerillos.  Ce barrage de la précordillère andine donne naissance à un immense lac artificiel. Les panoramas sont superbes, et l’on en profite pour se balader un petit peu sur les petits sentiers bordant l’étendue d’eau. Bel endroit pour observer un coucher de soleil, ce dont nous ne nous priverons pas. On admire ainsi tranquillement le changement de couleur, le ciel bleu prenant une jolie teinte jaune-orangée, avant de s’assombrir avec les derniers rayons du soleil.

Retour à Mendoza où nous passons notre dernière soirée. Nous en profitons pour terminer en beauté dans un excellent restaurant italien.